Le Génie Civil de l’Eau et de l’Environnement est le syndicat qui regroupe les principales entreprises spécialisées dans les travaux de construction, d’entretien et de réparation des ouvrages de génie civil propres aux équipements de l’eau et de l’environnement.
Y adhèrent également des industriels fabriquant des produits destinés à la construction, la protection et la réparation de ces ouvrages.

Le Génie Civil de l’Eau est l’un des syndicats de spécialités de l’U.I.E. (Union Nationale des Industries et Entreprises), organisation professionnelle regroupant les syndicats spécialisés dans le cycle.
L’U.I.E. est membre de la F.N.T.P. (Fédération Nationale des Travaux Publics).

Le syndicat compte 25 entreprises adhérentes et 6 membres correspondants.
Les entreprises réalisent un chiffre d’affaires d’environ 1 milliard d’euros.

   
Pourquoi traiter spécifiquement le Génie Civil de l'Eau et de l'Environnement ?
 

Les ouvrages du Génie Civil de l’Eau et de l’Environnement doivent être distingués du génie civil général parce qu’ils stockent ou transportent de l’eau ou des liquides et en raison des sollicitations propres à leur usage.
A l’intérieur : l’agressivité des eaux pures ou résiduaires, les phénomènes de marnage, les techniques de nettoyage et de désinfection des cuves.
A l’extérieur : l’exposition en altitude pour les châteaux d’eau, l’ensoleillement différentiel, les cycles gel/dégel, les intempéries (neige et vent), l’érosion, le sol environnant pour les ouvrages enterrés ou semi-enterrés.

A ces spécificités des sollicitations doit répondre une spécificité de savoir-faire, pour la construction comme pour la réparation. Ces ouvrages doivent en effet respecter des règles de construction particulières, avec des normes de plus en plus sévères, tant du point de vue structurel que du point de vue de la sécurité et de l’hygiène alimentaire.

   
Quels ouvrages sont concernés ?
 
Par "Génie Civil de l’Eau et de l’Environnement", on désigne tous les ouvrages destinés à contenir ou à transporter de l’eau ou des liquides dérivés, à l’exclusion des barrages et des canalisations préfabriquées.

Ces ouvrages sont réalisés en béton armé, en béton précontraint, en maçonnerie ou en métal. Les ouvrages concernés sont ceux visés par le fascicule 74 du CCTG (cahier des clauses techniques générales). Tels que :
les réservoirs d’eau potable et les châteaux d’eau,
les stations d’épuration et de traitement,
les ouvrages de prises d'eau et de vidange,
les canaux, les ponts-canaux et les aqueducs,
les stations de pompage et de relèvement,
les bâches et les bassins tampons,
les cheminées d’équilibre,
les bassins et les déversoirs d’orage des réseaux d’assainissement,
les bassins d’agrément et les fontaines,
les bassins de rétention divers,
les fosses à lisier.